Bartillat Edition
Aller vers Facebook Aller vers Youtube Aller vers Twitter
L

ISBN : 9782841006281
Parution : 11/10/2018
Prix : 25 €
224 pages
Format : 135 x 200
Préfacier : Philippe Berthier

Twetter Partager

Lettres inédites à Trebutien
Jules Barbey d'Aurevilly

Après l’édition des Lettres à Trebutien en 2013, on croyait tout connaître de cette correspondance, assurément l’une des plus belles du XIXe siècle. C’est alors qu’on redécouvre à la bibliothèque d’Alençon une soixantaine de lettres de Barbey d’Aurevilly jamais publiées s’échelonnant de 1835 à 1858. Documents fascinants, elles éclairent sous un jour nouveau la relation entre les deux épistoliers. Elles permettent de mieux comprendre les circonstances de leur éloignement réciproque. En ce qui concerne l’année 1857, elles apportent une foule d’éclairages précieux : publication de Madame Bovary, des Fleurs du Mal, morts de Béranger et de Custine… À un délitement sentimental s’ajoutent des divergences littéraires qui culmineront avec l’interminable feuilleton autour de la publication des œuvres de Maurice de Guérin. C’est une extraordinaire découverte qui émerge dans ces pages. Ces nouvelles lettres où sont abordés de nombreux sujets importants sont tout aussi intenses et fougueuses que celles déjà connues, elles permettent en outre d'approfondir cette relation complexe.

 

Professeur émérite à la Sorbonne Nouvelle (Paris III), Philippe Berthier a consacré de nombreux travaux à Barbey d'Aurevilly. Dernièrement, une édition des Lettres à Trebutien (2013, Prix Sévigné) et des Memoranda (2016) aux éditions Bartillat.



Présentation

1835-1858

Résumé

Après l’édition des Lettres à Trebutien en 2013, on croyait tout connaître de cette correspondance, assurément l’une des plus belles du XIXe siècle. C’est alors qu’on redécouvre à la bibliothèque d’Alençon une soixantaine de lettres de Barbey d’Aurevilly jamais publiées s’échelonnant de 1835 à 1858. Documents fascinants, elles éclairent sous un jour nouveau la relation entre les deux épistoliers. Elles permettent de mieux comprendre les circonstances de leur éloignement réciproque. En ce qui concerne l’année 1857, elles apportent une foule d’éclairages précieux : publication de Madame Bovary, des Fleurs du Mal, morts de Béranger et de Custine… À un délitement sentimental s’ajoutent des divergences littéraires qui culmineront avec l’interminable feuilleton autour de la publication des œuvres de Maurice de Guérin. C’est une extraordinaire découverte qui émerge dans ces pages. Ces nouvelles lettres où sont abordés de nombreux sujets importants sont tout aussi intenses et fougueuses que celles déjà connues, elles permettent en outre d'approfondir cette relation complexe.

 

Professeur émérite à la Sorbonne Nouvelle (Paris III), Philippe Berthier a consacré de nombreux travaux à Barbey d'Aurevilly. Dernièrement, une édition des Lettres à Trebutien (2013, Prix Sévigné) et des Memoranda (2016) aux éditions Bartillat.

Acheter ce livre
Dans la librairie la plus proche de chez vous ...
Acheter ce livre en ligne sur :


Acheter cet ouvrage sur Fnac Acheter cet ouvrage sur Chapitre Acheter cet ouvrage sur Amazon

Du même auteur...

- Memoranda, 2016
- Lettres à Trebutien, 2013
- Une vieille maîtresse, 2007

Bartillat © 2015 - Mentions légales

Corner Foot